Le groupe de cliniques privées vaudois Genolier Swiss Medical Network (GSMN) a vu son chiffre d’affaires croître de 36,4% après neuf mois en 2010 à 142,5 millions de francs. L’essentiel de la hausse s’explique par le rachat de l’établissement Bethanien à Zurich.

»Les événements survenus cet été suite l’assemblée générale du 9 juin ont fortement perturbé l’activité du troisième trimestre, en particulier à la clinique de Genolier», a commenté mardi GSMN. Plusieurs projets ont été reportés de trois à six mois. Un report qui affectera le résultat 2010, précise le communiqué.

Normalisation

La situation est cependant en voie de normalisation, relève encore le groupe basé à Genolier (VD). GSMN escompte réaliser un chiffre d’affaires de quelque 190 millions de francs sur l’ensemble de l’exercice 2010. L’an prochain, les ventes devraient, à périmètre constant, dépasser le cap des 200 millions.

Genolier a beaucoup fait parler de lui entre juin et septembre. Un conflit entre actionnaires a entraîné le débarquement de certains dirigeants, dont le président Raymond Loretan et le directeur général Antoine Hubert. Après de multiples rebondissements, tous deux ont retrouvé leurs fonctions il y a bientôt trois mois.

Acquisitions

Le groupe réaffirme par ailleurs sa volonté de saisir des opportunités d’acquisitions en Suisse allemande et en Suisse italienne. Il travaille également à la restauration de la confiance autour de son activité, après les problèmes rencontrés cet été.

Au premier semestre, GSMN avait dégagé un bénéfice net en chute de 89,7% sur un an à 495’000 francs, pour un chiffre d’affaires déjà en progression de 37% à 97,8 millions de francs. Au niveau opérationnel, le résultat affichait une contraction de 12,8% à 1,9 million.

GSMN exploite six cliniques (clinique de Genolier, clinique de Montchoisi, clinique de Valmont, clinique Générale, centre médico-chirurgical des Eaux-Vives et clinique Bethanien). Coté à la Bourse suisse, le groupe emploie près de 550 médecins agréés et 820 collaborateurs.