Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L'âge moyen de la population active varie fortement selon les branches économiques.
© FRED DUFOUR

Marché du travail

Forte progression du taux d'activité des seniors en 2015

Le taux d'activité des personnes entre 55 et 64 ans s'est nettement accru de 5,3 points en 2015 par rapport à 2010, à 75,8%

L'an dernier, l'âge moyen de la population active atteignait 41,6 ans, soit une hausse de 0,7 an par rapport à il y a cinq ans. La hausse du taux d'activité des femmes de 55 à 64 ans (+8,5 points à 69,1%) a été supérieure à celle des hommes (+2 points à 82,5%), relève mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué. Chez les personnes ayant atteint l'âge légal de la retraite (entre 65 et 74 ans), le taux d'activité s'est accru de 3,4 points à 18,1%.

Le taux de chômage - selon la définition du Bureau international du travail (BIT) - des personnes entre 55 et 64 ans était inférieur en 2015 à celui de l'ensemble de la population. Il se situait à 3,9%, contre 4,5% chez les personnes de 15 à 74 ans.

Etrangers plus jeunes

Plus globalement, l'âge moyen de la population active étrangère (39,3 ans) était nettement plus bas que celui des travailleurs de nationalité suisse (42,4 ans) l'an dernier. Les femmes actives sont un peu plus jeunes (41,1 ans) que leurs homologues masculins (42 ans).

L'âge moyen de la population active varie fortement selon les branches économiques. Il se situe par exemple à près de 40 ans dans la construction et l'hébergement, contre 47,4 ans dans l'agriculture et la sylviculture. Les indépendants sont en moyenne âgés de neuf ans de plus que les salariés (50,7 ans contre 41,6 ans).

L'âge moyen de sortie du marché du travail a aussi augmenté, se situant en 2015 à 65,5 ans (+0,5 an par rapport à 2011). L'an dernier, il s'élevait à 66 ans pour les hommes et à 64,8 ans pour les femmes.

Enfin, le nombre de personnes de 65 ans et plus pour 100 personnes actives entre 20 et 64 ans est passé de 32,2 à 33,5 au cours des cinq dernières années, en raison du vieillissement démographique. La part est nettement plus importante chez les Suisses (41) que chez les étrangers (13,3), notamment car de nombreux étrangers quittent la Suisse à l'âge de la retraite.


Lire aussi: 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)