conjoncture

Forte reprise de l’activité manufacturière chinoise

Calculé à partir des indications des responsables des achats de 400 sociétés, un indice de la banque HSBC dessine le plus fort rebond de l’activité industrielle depuis cinq mois en Chine.

L’activité manufacturière en Chine a connu en septembre sa plus forte expansion en cinq mois, selon une étude publiée mercredi par la banque HSBC. Ressortant d’entretiens avec les directeurs d’achat de plus de 400 sociétés, l’indice PMI calculé par la banque s’est élevé à 52,9, contre 51,9 en août. Un indice supérieur à 50 signifie que l’activité manufacturière est en expansion, tandis qu’un chiffre inférieur à 50 indique une contraction. «La hausse des nouvelles commandes montre que la demande intérieure est toujours forte», selon Qu Hongbin, économiste de la HSBC à Hong Kong.

La croissance de l’économie chinoise s’est élevée à 10,3% sur un an au deuxième trimestre, contre 11,9% au premier, notamment à cause des efforts du gouvernement pour éviter une surchauffe dans le secteur immobilier. «Malgré les incertitudes sur la croissance de la demande mondiale, la Chine devrait continuer à s’appuyer sur l’investissement dans les projets d’infrastructures en cours et sur une consommation solide pour croître d’environ 9% d’ici la fin de l’année ainsi qu’en 2011», prédit Qu Hongbin.

Selon les analystes pourtant, le secteur manufacturier chinois pourrait souffrir au deuxième semestre d’une demande plus faible sur ses principaux marchés d’exportation, alors que la reprise tarde à se concrétiser aux Etats-unis et que l’Europe souffre de la crise des dettes publiques.

Publicité