Le baromètre ZEW, qui rend compte du jugement des milieux financiers sur l’économie allemande, a très fortement grimpé en janvier, gagnant 11,1 points sur le mois précédent, à 15,4 points, selon un communiqué publié mardi. C’est le niveau le plus haut enregistré par ce baromètre réputé très volatil depuis juillet 2010, où il était de 21,2 points. En décembre, il se situait à 4,3 points.

Les analystes attendaient une progression moins prononcée, jusqu’à 8 points, selon la moyenne établie par l’agence Dow Jones Newswires. «Les experts financiers interrogés s’attendent à la poursuite de la dynamique de croissance économique», commente l’institut ZEW dans un communiqué.

Pour son président, Wolfgang Franz, «le niveau actuellement bas des taux d’intérêt réels devrait renforcer la demande pour les biens d’investissement en Allemagne. La sécurité de l’emploi, en hausse, stimule, elle, la consommation».