C’est un bras de fer passionnant entre titans du numérique qui a lieu sous nos yeux. A ma gauche, Apple et Google, qui détiennent à eux deux plus de 99% du marché des systèmes d’exploitation pour smartphones. A ma droite, Facebook, Epic Games (éditeur du jeu vidéo à succès Fortnite), Spotify ou encore Match Group (éditeur de Tinder). Deux blocs, face à face, qui s’affrontent autour des commissions prélevées au sein des magasins d’applications.

La crise couvait depuis des mois déjà, plusieurs prestataires de services s’indignant contre ces commissions qu’ils jugent déraisonnables. Lors de l’achat d’une app, Apple et Google prélèvent une taxe de 30% sur le prix du programme. Ensuite, une commission du même montant est imposée lors des achats (par exemple des abonnements) au sein de ces apps – Apple fait baisser cette taxe à 15% la deuxième année. Ces pourcentages sont jugés indécents par Spotify, Epic Games ou Match Group, qui estiment qu’Apple et Google abusent de leur position dominante – les deux sociétés sont en situation de quasi-duopole au niveau planétaire.

L'attaque d'Epic

Jeudi dernier, l’éditeur de Fortnite a osé. Epic Games a publié une mise à jour de son app permettant aux utilisateurs de payer leurs achats d’accessoires virtuels à l’intérieur du jeu moins cher, sans devoir payer les commissions à Apple et Google. Instantanément, Fornite a été banni des deux magasins d’apps – mais le jeu reste bien sûr accessible pour celles et ceux qui l’avaient téléchargé auparavant. La mesure a été brutale, mais en contrevenant ainsi aux règles d’Apple et Google, Epic Games savait parfaitement qu’il allait être exclu. L’éditeur veut désormais mobiliser sa communauté de millions de joueurs pour faire plier Apple et Google.

Parviendra-t-il à ses fins? Rien n’est moins sûr. Les deux géants des smartphones sont certes en position ultra-dominante, mais il est légitime pour eux de faire payer, via leurs magasins d’apps, l’accès à des milliards de clients potentiels. Et ce n’est en tout cas pas le genre d’Apple de céder face à des menaces – seules des décisions de justice feront sans doute avancer ce dossier qui nous concerne tous.

Lire aussi: «Fortnite», incroyable machine à cash