C’est une première en un demi-siècle d’existence. L’édition 2021 du World Economic Forum (WEF), qui devait avait lieu du 26 au 29 janvier à Davos, est annulée pour cause de Covid-19. Si la situation sanitaire le permet, chefs d’Etat, décideurs économiques et représentants de la société civile se retrouveraient à l’été 2021 dans un lieu qui reste à déterminer. En janvier, les dirigeants internationaux pourront néanmoins échanger de façon virtuelle dans le cadre des «Dialogues de Davos».

Lire également: Le WEF aspire à un monde post-Covid-19 plus juste

Les nouvelles dates seront arrêtées dès qu’il sera «certain que les conditions garantissant la santé et la sécurité de nos participants seront remplies», écrit le WEF dans un communiqué publié mercredi. Cette incertitude rappelle que la pandémie de Covid-19 sera encore d’actualité l’année prochaine.

Préparatifs avancés pour 2021

Selon le Forum économique mondial, la décision n’a pas été facile à prendre, d’autant plus que les préparatifs étaient déjà bien avancés. En juin, il annonçait que la 51e édition serait consacrée au changement de la société post-Covid-19 et devait avoir lieu dans un format inhabituel, en liaison avec des jeunes de 400 villes. Le thème était tout trouvé: «The Great Reset» – La «Grande Réinitialisation».

Lire aussi: Le WEF déplace son curseur vers les défis climatiques et sociaux

Pendant le confinement de ce printemps, le WEF avait ouvert le débat sur la mise en place d’un «système économique et social qui contribue à un avenir plus équitable, plus durable et plus résistant». Du reste, une conférence en format virtuel est bel et bien maintenue pour fin septembre. Il s’agit du Sommet sur le développement durable, qui réunira dirigeants politiques, économiques et sociaux. Objectif: préparer le monde post-Covid-19.

Pour le WEF, qui est une organisation à but non lucratif, l’édition 2019 avait représenté 13% de ses 378,5 millions de dollars de revenus l’an passé. Selon le Financial Times de mercredi, qui cite l’un de ses responsables, une annulation aurait des conséquences graves pour ses finances.

ADN de la Suisse

«Le report du Forum se conçoit parfaitement, pour des raisons sanitaires, réagit Vincent Subilia, directeur général de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG). Cela étant, c’est un coup dur. Le Forum de Davos est un événement phare à l’échelle suisse comme mondiale, le premier de l’année qui donne le ton.» Selon lui, cet espace privilégié où les décideurs politiques et économiques se rencontrent est un marqueur pour le reste de l’année. «Les chefs d’entreprise sont des humains; ils ont besoin de rencontres et ont soif de convivialité, en respectant les prescriptions sanitaires bien sûr. Cette décision suscitera certainement de la déception parmi ses participants même si nous nous réjouissons que l’édition 2021 du WEF soit en réalité reportée à la période estivale», ajoute-t-il.

Pour Vincent Subilia, le Forum de Davos fait partie de l’ADN de la Suisse. «Il s’agit d’une plateforme unique pour les autorités suisses, dit-il, dont les conseillers fédéraux font un usage intense pour rencontrer en un lieu unique et un temps record tous les grands de ce monde.» Il reconnaît que le déplacement de chefs d’Etat et d’autres décideurs requiert une longue préparation et que les responsables du WEF ne peuvent pas attendre la dernière minute pour prendre des décisions.

Eviter l’effet domino

«Il ne faut pas que ce report ait un effet d’entraînement sur les autres manifestations en Suisse, lance le directeur général du CCIG. Espérons que nous éviterons l’effet domino car les conséquences économiques d’annulation d’événements sont très sévères.» Selon lui, des millions sont en jeu, notamment pour l’hôtellerie, la restauration et les transports. En effet, l’économie genevoise compte sur les nombreuses conférences, expositions et autres manifestations qui y sont conviées tant par l’ONU que par d’autres organisations internationales publiques et privées. Après le confinement, le CCIG a elle-même progressivement recommencé à organiser ses activités avec la présence physique des participants, dans le plus strict respect des normes sanitaires naturellement.

Sur le même thème: La Suisse prend ses quartiers à Davos

Pierre Maudet relativise quelque peu la décision du WEF par rapport aux conséquences sur Genève. Le conseiller d’Etat genevois responsable de la Promotion économique affirme que Davos n’est que la partie émergée de l’iceberg et que l’ensemble des activités du WEF continueront à avoir lieu à Genève, siège de l’organisation. A ce stade, il n’anticipe pas le report ou l’annulation d’événements majeurs au début de l’année prochaine pour autant que les organisateurs puissent assurer les contingents sanitaires.

En effet, la première grande manifestation internationale à Genève au début de l’année prochaine est, à ce stade, maintenue. Swiss Expo se déroulera du 13 au 16 janvier à Palexpo. Il s’agit d’un concours bovin ouvert aux éleveurs européens et un salon agro-technique, ouverts au grand public.