La Suisse n’a pas été conviée aux forums

Chez Jean Lain Automobiles (320 salariés), très présente dans la couronne genevoise, on fait face à un intense turnover dû à l’attractivité de la Suisse voisine qui offre des salaires attrayants. L’entreprise, qui recherche des mécaniciens, des carrossiers et des peintres, mise sur ce type de rencontres pour convaincre les candidats que la France peut aussi séduire, notamment en termes de temps de travail et d’acquis sociaux. Dans ces conditions, les sociétés suisses ne sont évidemment pas invitées à participer aux différents forums organisés en Haute-Savoie. «Nous n’allons pas encourager la fuite des compétences», résume Lucyane Bécart, à Pôle emploi. Ces forums de recrutement et autres job datings ne sont pas une pratique courante en Suisse parce que le taux de chômage y est bas (3% en août, selon le Seco) «et parce que nous tentons de répondre aux demandes toute l’année, en écartant donc l’événementiel, qui a ses propres limites», précise Catherine Santoru, cheffe de la communication à l’Office cantonal de l’emploi de Genève.