La croissance économique au cours de ces vingt dernières années a davantage bénéficié aux riches. Dans certains pays, notamment l'Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la Finlande, l'Italie et la Norvège, l'écart s'est même creusé entre les riches et la classe moyenne. En revanche, il s'est rétréci au Mexique, en Grèce, en Australie et au Royaume-Uni.

Tel est le constat que dresse le rapport intitulé «Croissance et inégalités» publié mardi par l'Organisation de coopération de développement économique (OCDE), plus connu comme le club des pays riches. Angel Gurria, son secrétaire général, met en garde contre cette inégalité croissante. «C'est un germe de division. Elle polarise les sociétés et créé une fracture entre pays, entre régions et entre populations», a-t-il prévenu lors de la présentation du rapport.

Vingt millions de chômeurs

Le pire n'est pourtant pas derrière. L'ensemble des 30 pays membres de l'OCDE, est frappé par le ralentissement économique dans le sillage de la crise financière. Le rapport de l'OCDE coïncide avec celui du Bureau international du travail (BIT), publié lundi, selon lequel près de 20 millions de personnes, dont la majorité dans les pays de l'OCDE, pourraient rejoindre les rangs des chômeurs suite à la crise.

Les premières victimes de l'inégalité sociale sont les personnes peu qualifiées et sans formation professionnelle ainsi que les familles monoparentales. La probabilité de pauvreté dans cette dernière catégorie est trois fois plus élevée que pour la moyenne de la population.

Créer des emplois

Chez les retraités, l'OCDE note qu'ils font partie de la catégorie qui a connu une forte progression des revenus durant ces vingt dernières années.

Pour l'OCDE, les prestations sociales en faveur des démunis ne sont qu'un palliatif. Elles appellent ses membres à créer des emplois, «ce qui est le moyen le plus efficace de lutter contre la pauvreté. Les prélèvements fiscaux et la redistribution des dépenses publiques ne sont pas une solution pour réduire les inégalités», prévient Angel Guria.