Cotation

La Française des jeux, une loterie boursière

C’est le 20 novembre que le cours exact de l’action de la Française des jeux, la société publique française de loterie et de paris en cours de privatisation, sera connu. Mais déjà les analystes s’inquiètent

Lancée le 7 novembre, la privatisation de la majorité du capital de la Française des jeux sera clarifiée à partir du 20 novembre. C’est à cette date que le cours officiel des actions réservées aux particuliers, mais aussi aux professionnels (buralistes, marchands de presse, etc.) et aux salariés de l’entreprise sera fixé, dans une fourchette entre 16 et 19,50 euros. L’Etat français, aujourd’hui actionnaire de cette société émettrice de loteries et de paris, ne gardera alors plus que 20% du capital, contre 72% actuellement.

On connaît l’objectif financier du gouvernement pour les 99,3 millions d’actions qui seront mises en vente: faire rentrer dans les caisses au moins 1,7 milliard d’euros, et si possible dépasser la barre symbolique des 2 milliards. Une manne bienvenue, pour combler le déficit creusé par les concessions sociales faites aux «gilets jaunes». Le problème est que, depuis l’ouverture de la vente, les analystes ont commencé à décortiquer le dossier et à émettre des opinions défavorables sur cette privatisation.