Transport

En France, la guérilla des chauffeurs VTC

Le congrès annuel des chauffeurs VTC s’est tenu à Paris les 4 et 5 septembre. En pleine expansion, et alors qu’un nouveau projet de loi sur la mobilité sera bientôt débattu au parlement, ce secteur se dit étranglé par les règles en vigueur

«Véhicule de tourisme avec chauffeur». A l’entrée de l’Espace Champerret à Paris les 4 et 5 septembre, cette dénomination avait la forme d'un slogan. Et pour cause: portés par le succès des plateformes telles que Uber ou BlaBlaCar, les quelque 30 000 chauffeurs privés français – souvent autoentrepreneurs – craignent le pire avec le retour prochain à l’Assemblée nationale du projet de loi «d’orientation des mobilités» voté en première lecture en juin, puis modifié par le Sénat. Son vote définitif devrait intervenir en octobre.

Lire aussi: L’expansion de l’empire Uber ne fait que débuter