Le chiffre est officiel. Il a été rendu public vendredi 20 décembre par l’Insee, l’institut français de la statistique. Selon le dernier pointage financier de cette institution, la dette publique française s’est établie fin septembre à 100,4% du produit intérieur brut (PIB), soit 2415 milliards d’euros (2628 milliards de francs), en hausse de 39,6 milliards par rapport au trimestre précédent. Elle s’élevait à 2209 milliards lors de l’arrivée au pouvoir du chef de l’Etat en 2017. Une progression de l’endettement assurée d’alimenter le débat sur les réformes en cours, défendues opiniâtrement par Emmanuel Macron.

Lire aussi: Pour Edouard Philippe, la France est «accro à la dette»