Neige

François Fournier: «Le Magic Pass n’est pas notre concurrent»

Le ski low cost lancé par la coopérative Magic Pass scinde le ski romand en deux catégories, affirme le directeur de Nendaz-Veysonnaz Remontées mécaniques. Sa station fait partie de celles qui ne peuvent pas se permettre de tout miser sur les abonnements de saison. Entretien avec le patron d’une société qui, depuis la fusion en 2016, glisse sur une pente ascendante

Les hostilités sont lancées. Ce week end, une dizaine de stations suisses ont ouvert une partie de leur pistes pour entamer la saison 2019/2020. Parmi celles qui ont participé à ce départ précoce, il y avait les Diablerets, Verbier, Zermatt ou Nendaz. Et parmi ceux qui en ont profité, il y avait François Fournier.

Lorsque Le Temps a rencontré le directeur de Nendaz-Veysonnaz Remontées mécaniques (NVRM), début novembre, ses quatre paires de ski étaient posées dans un coin, prêtes à être inaugurées. Slalom, descente, poudreuse et télémark. Ses lattes de toutes sortes sont manifestement les valeurs les plus précieuses de son très humble bureau, situé tout à côté des télécabines de Tracouet, à Nendaz.