Franz Steinegger a annoncé vendredi à Lucerne, lors de la conférence de presse annuelle, qu’il remettait à la fin de 2013 sa charge de président de la Suva. Le PLR uranais était le sixième président de l’assurance accidents et assumait cette fonction depuis 1991. Le successeur, qui est nommé par le Conseil fédéral, sera Markus Dürr, PDC et ancien conseiller d’Etat lucernois. Il sera élu le 17 décembre prochain lors de la séance constitutive.

Franz Steinegger s’est fait l’ardent défenseur du «modèle Suva», c’est-à-dire d’une assurance sociale qui parvient à baisser les primes en maintenant le même niveau de prestations. La baisse des primes correspond à une baisse des charges sociales et une amélioration de la compétitivité économique des entreprises.

Vers la fin de la baisse des primes aux assurés

Devant la presse, Franz Steinegger, 70 ans, a indiqué que la Suva serait pénalisée par une acceptation de l’initiative 1:12. Non pas parce que la structure salariale de l’assureur serait très inégale, mais parce que les entreprises qui ne satisferaient pas cette condition créeraient des sociétés de services pour leurs dirigeants les plus chers. Les entreprises industrielles réduiraient donc les primes versées à la Suva. «La baisse des cotisations serait de plusieurs millions de francs», d’après Franz Steinegger.

L’exercice 2012 de l’assurance a été «très bon», selon Ulrich Fricker, président de la direction. Le résultat d’exploitation a doublé à 247 millions de francs et la performance des placements a atteint 8,6%. Ces derniers contribuent au tiers du bénéfice. Ernst Mäder, directeur des finances, a expliqué que l’assureur renforçait ses provisions pour risques découlant des placements, à hauteur de 1,1 milliard de francs.

Dans la lignée des années précédentes, le nombre de nouvelles rentes d’invalidité a diminué de 8,3% à 1584, soit une chute de 50% en 10 ans. Le groupe a aussi décidé de baisser son taux technique de 3,25 à 2,75% sur les rentes actuelles.

La Suva procédera à une septième baisse consécutive des primes. Mais le mouvement arrive à son terme en raison de l’augmentation du coût des traitements, a prévenu la direction. Entre avril 2012 et avril 2013, les frais de traitement annuels ont augmenté de 6,7%. Le recul des primes sera de 1% en moyenne dans l’assurance accidents professionnels et de 2% en moyenne dans les accidents non professionnels. L’assureur réduira à nouveau certains fonds de compensation, si bien qu’au total la Suva versera à ses assurés près de 120 millions de francs.