La colère des exposants de Baselworld prend une ampleur européenne. Alors que nous révélions mardi matin que les marques suisses menaçaient d’abandonner la foire horlogère en cas de non-remboursement intégral des frais engagés pour l’édition 2020, deux nouveaux courriers ont été envoyés aux organisateurs du salon dans la journée de mardi. Ils émanent cette fois d’EuroTempus (la faîtière des associations horlogères italienne, allemande et française) et du Comité permanent de l’horlogerie européenne, présidé cette année par la Fédération horlogère suisse.

Lire aussi: Menacée par les horlogers suisses, Baselworld pourrait mourir