Télécoms

Fusion Sunrise-UPC: les clients perdants?

La disparition de l’un des quatre principaux opérateurs de Suisse risque de diminuer la concurrence, d’autant qu’UPC était jusqu’à présent agressif en téléphonie mobile. De plus, le nouveau duopole Sunrise-Swisscom pourrait affaiblir la situation de petits opérateurs. Au final, les prix pourraient même augmenter

Les 3,426 millions de clients de Sunrise et les 2,449 millions de clients d’UPC peuvent retenir leur souffle. Depuis l’annonce, mercredi soir à 22h, du rachat du câblo-opérateur par le numéro deux du marché suisse des télécoms, l’incertitude est totale pour les abonnés.

En déboursant 6,3 milliards de francs pour s’emparer d’UPC, Sunrise espère satisfaire beaucoup de monde, explique son directeur, Olaf Swantee: «L’annonce d’aujourd’hui [mercredi, ndlr] est une étape essentielle pour Sunrise, pour nos clients, nos collaborateurs et nos actionnaires.» Ces derniers n’apprécient guère, pour le moment: l’action de Sunrise a perdu 9% jeudi. De leur côté, les collaborateurs peuvent redouter des coupes dans les effectifs. Quant aux clients, ils ne doivent pas rêver à des baisses de prix. Sur le marché suisse, des hausses de tarifs pourraient même intervenir, avertissent des experts.