Ils sont là. Enfin, presque. Mis en vente en Suisse depuis quelques jours, les écouteurs Airpods d’Apple ne sont en fait livrés qu’avec un délai, actuellement, d’environ six semaines. Il s’agit des premiers écouteurs sans fil de la marque à la pomme. Si d’autres fabricants lancent ce type d’appareils, Apple se démarque avec un produit doté d’un look futuriste au prix relativement élevé: 179 francs.

La mise en route ne saurait être plus facile. Il suffit d’activer Bluetooth sur son iPhone et de placer à côté le petit boîtier contenant les deux écouteurs. Immédiatement s’affiche sur l’écran du téléphone une petite image représentant les écouteurs et leur niveau de charge. Et l’appairage est déjà terminé, il suffit de les glisser dans ses oreilles et d’écouter de la musique. Impossible de faire plus simple (il faut tout de même que l’iPhone soit équipé avec la version 10.2 du système iOS).

Mais ces écouteurs, pesant chacun 4 grammes, tiennent-ils dans les oreilles? La réponse est mitigée. Lors de nos tests, celui de gauche est tombé plusieurs fois en marchant simplement dans la rue. Mais plusieurs collègues n’ont pas rencontré le moindre problème. Prudence, donc, les Airpods ne sont apparemment pas faits pour toutes les oreilles. Et en cas de perte d’un écouteur, il faudra débourser environ 80 francs, selon des premières informations glissées par Apple.

Un look à assumer

Il faut assumer le look avec les Airpods dans les oreilles. Se balader avec deux embouts blancs qui ressemblent à des boucles d’oreille attire forcément les regards et suscite des questions…

On l’a vu, la synchronisation est extrêmement simple et la musique démarre pile au moment où l’on place les écouteurs dans les oreilles. La qualité sonore est bonne, même si l’on regrette une perception de souffle lorsque l’on monte le volume. Bien sûr, ces écouteurs n’intègrent pas de système de réduction de bruit.

Siri est disponible

Apple permet de double-cliquer sur ses Airpods pour activer deux fonctions, à choix. Par défaut, c’est Siri, l’assistant personnel, qui s’active. Il est ainsi possible de parler à Siri pour lui demander de monter ou de baisser le volume, de passer au morceau suivant, de connaître la météo ou son agenda. L’autre possibilité, c’est de configurer les Airpods pour que le double-clic mette simplement sur pause/play la musique. On regrette ainsi qu’il ne soit pas possible simplement de monter ou de baisser le volume, ou de passer au morceau suivant, en effleurant les écouteurs. Il faut passer par les commandes vocales de Siri, ce qui n’est pas du tout pratique lorsque l’on se trouve dans les transports publics, par exemple.

Les Airpods permettent aussi de téléphoner, avec une bonne qualité sonore pour les interlocuteurs. Ces écouteurs sont compatibles avec des iPads et des Macs, là encore avec un appairage très facile. Mais ils fonctionnent aussi avec des téléphones d’autres marques, via Bluetooth, avec une synchronisation qui prend quelques secondes de plus.

Bonne autonomie

Qu’en est-il de l’autonomie? Apple promet cinq heures et cette promesse est tenue. La petite boîte blanche dans laquelle on les range fait office de station de charge. Il suffit d’y placer les écouteurs pendant quinze minutes pour obtenir trois heures d’utilisation en plus. Au total, le boîtier, qui se charge lui-même par un port lightning, offre une autonomie de vingt-quatre heures, ce qui est tout à fait acceptable.

Il commence à y avoir d’autres écouteurs sans fil sur le marché, mais Apple éclipse ses concurrents avec ses Airpods au look futuriste (qu’il faut assumer en public). Mais notre grand bémol tient à la compatibilité ou non avec ses oreilles. Si c’est possible, mieux vaut les essayer en magasin avant de débourser 179 francs.