Réunion

Le G20 suspendu à la rencontre Trump-Xi

Au Japon, le sommet des vingt plus importants pays s’annonce agité. L’issue de la rencontre entre les présidents américain et chinois déterminera son succès ou son échec

Comme un signe avant-coureur des difficultés attendues du G20 les 28 et 29 juin, Osaka était menacée au soir du 27 juin par un typhon. Les vents violents et les fortes précipitations ne seront toutefois pas les seuls à assombrir les débuts de ce sommet: l’issue de ce dernier dépend du très attendu entretien sur les questions commerciales entre le président chinois, Xi Jinping, et son homologue américain, Donald Trump.

Le 27 juin, le premier ministre nippon, Shinzo Abe, qui préside ce premier G20 organisé au Japon, à Osaka – la grande métropole de l’ouest quadrillée par 32 000 policiers pour l’occasion –, se montrait volontariste. Il joue beaucoup sur cette rencontre, tant à l’international que sur le plan intérieur. «Les gens tendent à se focaliser sur les différences à l’international, mais le Japon, en tant qu’hôte, se concentre sur ce que les pays ont en commun et sur ce qui peut déboucher sur un accord», indiquait-il.