Si on devait dessiner une carte du monde des relations qu’entretiennent les Etats-Unis de Donald Trump avec les membres du G20 (19 Etats + l’Union européenne), celle-ci se présenterait en trois zones. Une première zone blanche avec six pays alliés; une seconde grise avec quatre pays avec qui les tensions sont diffuses et une zone noire, la plus grande, avec qui le président américain est en «guerre» commerciale.