Dans les années 1990, l’omniprésence de la suite bureautique de Microsoft dans les écoles publiques avait suscité une vive controverse en Suisse. L’histoire semble s’amuser à rejouer la même partition: plus d’un an après l’expérience de l’école à distance, le géant américain de l’informatique sort largement gagnant de l’accélération numérique opérée dans les classes suisses depuis le début de la pandémie.