Si vous avez apprécié le feuilleton du cloud suisse, vous allez sans doute adorer celui du cloud européen. A une tout autre échelle se déroule près de nous une intense bataille autour de la souveraineté numérique. L’idée initiale de Paris et Berlin était de s’affranchir en partie des multinationales américaines du cloud. Or Google, Amazon ou encore Huawei sont désormais présentes dans le projet européen de certification du cloud, nommé Gaia-X. La Suisse, où un débat similaire sur la maîtrise des données a lieu depuis ce printemps, pourrait participer à ce consortium, via la Confédération ou des entreprises helvétiques.