Lent retour à la normale après quatre jours de paralysie pour Garmin. La société américaine spécialisée dans les technologies GPS a confirmé lundi avoir été victime le 23 juillet d’une cyberattaque qui l’a forcée à fermer ses principaux services en ligne pendant quatre jours.

Durant cette période, les millions d’utilisateurs de montres connectées de la marque n’ont pas pu synchroniser leurs données sur la plateforme Garmin Connect. Dédiés au sport, ces garde-temps permettent d’enregistrer ses performances, ses parcours et des données liées à sa santé.