Anticiper les prochaines pandémies, c’est l’objectif affiché de l’initiative populaire annoncée par GastroSuisse lundi matin lors d’une conférence de presse à Berne. Selon la faîtière de l’hôtellerie et de la restauration, l’initiative «Une indemnisation adéquate en cas de pandémie» doit permettre de combler les «failles» de la loi sur les épidémies sur la question du droit à une indemnisation des personnes touchées.

«L’hôtellerie-restauration a été reléguée au statut de victime collatérale. Cela ne doit plus se reproduire à l’avenir», assène le conseiller national Alois Gmür (Centre/SZ) en ouverture de la conférence de presse. D’après GastroSuisse, les indemnités financières promises par le gouvernement dans le cadre des cas de rigueur ne fonctionnent pas.