Commerce

Le géant chinois Fujian Jinhua, l’autre gros os entre Pékin et Washington

Le fabricant chinois de microprocesseurs est dans le collimateur des autorités américaines. A une semaine de la date butoir du 1er mars pour mettre fin à la guerre commerciale, Donald Trump a rencontré le chef négociateur chinois Liu He vendredi à la Maison-Blanche. Un certain optimisme est de mise

Il n’y a pas que le cas Huawei qui empoisonne les relations entre les Etats-Unis et la Chine. Ni celui du groupe télécoms ZTE, qui est sous le coup d’une forte interdiction d’importations de composants auprès des fournisseurs américains. Il y a aussi celui de Fujian Jinhua Integrated Circuit Co., fabricant de microprocesseurs, qui alimente la guerre commerciale.

Cette entreprise d’Etat chinoise serait coupable de violation grave de la propriété intellectuelle aux dépens de ses concurrents américains. Dès octobre dernier, Washington a interdit aux entreprises américaines de lui fournir leurs produits, au nom de la sécurité nationale. Pékin n’est pas resté les bras croisés; il a imposé une interdiction de la vente de plusieurs produits (disques durs, cartes mémoire, puces électroniques) de Micron Technology, l’un des concurrents américains de Fujian Jinhua, dans le pays.