Il n’y a pas que le cas Huawei qui empoisonne les relations entre les Etats-Unis et la Chine. Ni celui du groupe télécoms ZTE, qui est sous le coup d’une forte interdiction d’importations de composants auprès des fournisseurs américains. Il y a aussi celui de Fujian Jinhua Integrated Circuit Co., fabricant de microprocesseurs, qui alimente la guerre commerciale.