Les géants européens de l’énergie résistent au projet de Bruxelles d’imposer une taxe spéciale sur les superprofits découlant de l’envolée des prix du pétrole, du gaz et du charbon sur le marché mondial. Ils pourraient en effet obtenir gain de cause. Les ministres de l’Energie des Vingt-Sept qui se réunissent vendredi à Bruxelles pourraient en effet enterrer l’initiative. Les deux précédentes réunions consacrées à ce sujet s’étaient soldées par aucune décision.