L’expert

La «Génération Z», une génération exigeante!

Les Vétérans, Baby-boomers, X et Y n’ont qu’à bien se tenir car voici arriver la génération Z, bien déterminée à nous faire sortir de notre zone de confort

Leur éducation a été notre projet de vie: nous avons misé sur eux et placé la barre très haut. Nous leur avons enseigné l’ouverture d’esprit, la tolérance, le respect des autres, l’ambition, le goût pour le travail bien fait, la qualité, le professionnalisme… Et maintenant, c’est à leur tour d’exiger!

Lire aussi: Peut-on fidéliser la génération Z?

Une génération connectée

Les Z sont intelligents, matures, rapides, agiles, informés, très informés et évidemment connectés via les réseaux sociaux; ils sont curieux et le monde leur appartient. Ils sont conscients que leur époque n’est pas facile mais sont prêts à faire ce qu’il faut pour tirer leur épingle du jeu. Ils s’adaptent à leur environnement, le comprennent pour mieux l’utiliser. Ils sont «in the flow».

Non seulement ils sont nés «digitaux» mais ils sont aussi de bons citoyens dotés d’une conscience humaniste, égalitaire, écologique… Nous leur avons transmis nos valeurs et celles que nous avons omises, leurs pairs se chargent de leur rappeler: Quoi… Tu manges de la viande? Ton pantalon c’est du cuir? Tu bois encore de l’eau dans une bouteille en plastique?
Ils valorisent la bienveillance, la collaboration, la diversité et l’inclusion. L’empathie et la compassion coulent dans leurs veines mais attention avec eux il faut être réglo!

Lire également: Générations au travail: beaucoup d’encre a coulé!

Les Z, difficiles à séduire...

Quand il s’agit, par exemple, de consommation ils n’ont pas fini de nous donner des cauchemars. D’ailleurs, ils contestent l’acte même de consommer ayant bien intégré les citations inspirantes qu’ils lisent sur le web comme celle-ci: «La vie ce n’est pas avoir et obtenir mais bien être et devenir.»

Les Z ont à peine 20 ans et déjà ils font trembler les marques (petites et grandes). Il suffit d’observer comment celles-ci s’agitent pour tenter de les comprendre, de les séduire, de les convaincre. Elles leur dédient des études particulières, des groupes de travail, elles sont prêtes à réaliser des produits ou des services sur mesure rien que pour eux! De la composition d’un paquet de céréales au contenu d’une vidéo publicitaire en ligne (exemple récent de celle de la marque Dolce & Gabbana), en passant par le «look» d’un téléphone portable, ils ont, en effet, leur idée sur la question et le font savoir.

Lire finalement: La génération Z est guidée par le plaisir et l'envie

Une génération influente

Un serveur les néglige dans un bar, un train est en retard, les équipements d’un fitness ne sont pas à la hauteur, un produit ne tient pas ses promesses, la toile entière va en entendre parler! C’est leur force et leur pouvoir. En un temps record, ils peuvent passer de l’adhésion et de l’enthousiasme au désamour. Via les émoticônes, ils font savoir aux élus de leur cœur qu’ils sont «trop chou» et ils les «likent» mais ils peuvent aussi devenir cassants s’ils considèrent qu’ils sont pris pour des imbéciles et alors gare au boycott!

Leur influence est grande. Soucieux de consommer de manière cohérente avec leurs valeurs, leurs convictions, leurs idéaux, ils incitent de nombreuses industries (high-tech, automobile, agroalimentaire, mode, voyage, médias…) à tenir compte de leurs préoccupations et à se transformer. Mais leurs exigences ne s’arrêtent pas au produit ou au service, ils attendent aussi des entreprises qu’elles soient des employeurs exemplaires et responsables. Enfin, pour couronner le tout, les Z deviennent également les mentors des générations précédentes dont ils contribuent à faire évoluer les comportements de consommation.

Publicité