L'aéroport de Genève est resté dans les chiffres rouges l'an dernier, mais a réduit sa perte d'un tiers par rapport à 2020. Si la fréquentation s'est sensiblement redressée par rapport à l'exercice précédent, les chiffres restent très inférieurs à ceux d'avant la pandémie, indique mardi l'aéroport dans un communiqué. L'exploitant du tarmac de Cointrin a bouclé l'exercice 2021 sur une perte de 88,9 millions de francs, contre 129,5 millions en 2020. Le chiffre d'affaires a progressé de 9,3% à 209 millions de francs.

Les revenus aéronautiques ont augmenté de 14,1% à 107,6 millions, portés par la reprise du trafic aérien et la hausse des redevances aéronautiques, qui ont augmenté de 4,45 francs par passager à partir de juillet 2021. Les recettes non aéronautiques, qui proviennent essentiellement des commerces, des parkings et des loyers, se sont améliorées de 4,7% à 101,5 millions. Parmi les éléments significatifs on trouve la forte progression des recettes de parking, qui ont bondi de 22,9%.

Lire aussi: Corine Moinat ne pourra pas continuer à présider Genève Aéroport

Economies sur le personnel

Genève avait publié mi-janvier ses chiffres relatifs à la fréquentation. L'année dernière, le nombre de passagers a progressé de 5,8% à 5,9 millions de passagers. Si la tendance est positive, ce chiffre reste très éloigné des 17,9 millions de passagers accueillis en 2019. La chute du trafic aérien a contraint l'aéroport à faire des économies, et ce également au niveau du personnel. Au cours de l'année écoulée, les effectifs se sont tassés, passant de 1041 équivalents plein temps à fin 2020 à seulement 998 un an plus tard. Les charges salariales ont diminué de 13,9% à 125,5 millions.

La plupart des réductions de postes ont été réalisées par le biais d'un gel des embauches, de départs en retraite anticipée et de non-renouvellements de postes. Mais en octobre dernier, la direction a annoncé 22 suppressions supplémentaires au 1er janvier 2022. La principale compagnie aérienne qui opère à Cointrin est Easyjet, avec une part de marché de 48,6%, loin devant le numéro deux Swiss, avec 12%. Iberia occupe la troisième marche du podium avec 3,9%. Les destinations les plus fréquentées ont été dans l'ordre Porto, Londres et Lisbonne.