On oscillait entre réjouissance et inquiétude mardi dans un point de presse à Cointrin. L’aéroport et ses principaux clients, EasyJet et Swiss, se sont félicités de la reprise du nombre de passagers au bout du Léman, beaucoup plus rapide que prévu il y a quelques mois. Mais d’un autre côté, ils se sont montrés soucieux: si eux se disent prêts à accueillir les foules, ils craignent que des crises dans des aéroports en Europe aient des répercussions difficiles à gérer sur le trafic à Genève.