Finance

Genève chute au 23e rang du classement des places financières

La place genevoise perd 8 places et tombe au 23e rang du classement GFCI établi par Z/Yen Group. Zurich (9e) recule aussi, mais reste leader en Europe continentale

Le classement des centres financiers globaux (GFCI) établi par Z/Yen Group «dévoile maintes surprises», indique mardi le site spécialisé Finews. Les changements sont en effet importants dans le sillage des transformations réglementaires et fiscales.

Londres reste certes premier devant New York, Singapour, Hong Kong et Tokyo, mais Zurich n’est plus que 9e et perd deux rangs par rapport au précédent classement. La métropole zurichoise est devancée par San Francisco (6e), Boston (7e) et Chicago (8e). Elle demeure toutefois la première place financière d’Europe continentale, même si elle ne fait pas partie de la zone euro.

Genève accélère son repli. Après avoir perdu deux rangs lors du précédent classement GFCI, la ville de Calvin cède encore davantage de terrain. Elle n’est plus que 23e (-8). Le déclin est mis au compte de l’augmentation des réglementations et de leur impact sur la gestion de fortune. Genève est 5e en Europe continentale, derrière Francfort (19e au total) et le Luxembourg (12e au total). La place genevoise devance toutefois Munich (27e), Paris (29e) et Dublin (31e).

Hausse de Dublin et du Liechtenstein

Parmi les principaux gagnants, Dublin gagne 8 rangs et passe au 31e rang, profitant de coûts inférieurs à Londres et de sa présence dans l’UE. L’indice GFCI n’intègre pas encore les effets du Brexit et se fonde sur les données à la fin juin 2016.

Les paradis fiscaux sont également en hausse: les Bermudes gagnent 15 places (35e à l’indice), les îles Caïmans 13 (28e) et les îles Vierges 10 (36e), selon le GFCI. Les centres offshore britanniques (Guernesey et Jersey) sont aussi en hausse. Le Liechtenstein, qui multiplie les efforts en faveur de la fintech gagne 20 rangs et passe ainsi en 56e position.

Les pays émergents figurent au rang des perdants dans ce classement, à l’exception des leaders locaux que sont Hongkong, Singapour et Shanghai. Ainsi Mumbai, Manille, Djakarta et San Paolo, leader en Amérique du Sud, perdent passablement de terrain.


A lire aussi:

Publicité