Un «camion vibreur» jaune était stationné mardi devant le hall d’entrée d’Uni Mail, à Genève, pour se faire connaître du public. Il fait partie d’une flotte de 11 véhicules qui feront vibrer, dès le 13 septembre, le sous-sol genevois. Ils émettront des ondes nécessaires pour cartographier en trois dimensions, et à une vingtaine de mètres près, les poches d’eau, nappes phréatiques et autres sources de chaleur, jusqu’à 4000 mètres de profondeur. Coût de l’opération gérée par les SIG: 15 millions de francs, dont 60% sont financés par la Confédération.