Ce n’étaient jusqu’à présent que des demandes à demi-mot, des allusions indirectes. Mais sans le moindre effet à Berne. Désormais, plusieurs acteurs majeurs de la Genève internationale demandent formellement aux autorités de s’investir dans le débat sur la place de la Suisse dans le monde numérique. Le Temps a obtenu une copie d’un document adressé il y a quelques jours au Conseil fédéral. L’une des principales revendications est un espace numérique sûr pour mener à bien l’action humanitaire. Et il y a urgence, affirment certains acteurs, car sans action décisive, Genève risque de voir s’envoler ailleurs certaines ONG établies sur son sol.