Innovation

Genève reçoit le plus grand Salon financier au monde

Les retombées économiques de la manifestation sont estimées à 65 millions de francs pour le canton

Banques, traders et autres investisseurs du monde entier auront tous leur regard tourné vers Genève l’automne prochain. Comme l’annonçait le Temps en juin dernier, la prestigieuse conférence Sibos, soit la plus importante foire financière de la planète, se déroulera du 26 au 29 septembre 2016 dans la Cité de Calvin. La manifestation s’est déjà tenue dans le canton en 1993 et en 2007.

Mais pour cette troisième édition, deux chiffres clés ont changé depuis cet été: le nombre de congressistes attendus et les retombées financières pour Genève. Une réactualisation des calculs fait état non pas de 7000 professionnels attendus, mais de 8000. A cette inflation, s’ajoute un doublement du retour sur investissement pour le canton, qui au lieu d’encaisser quelque 32 millions de francs, s’attend finalement à percevoir plus de 65 millions.

65 millions de recettes pour le canton

L’édition 2015 a ouvert aujourd’hui ses portes à Singapour, en présence du ministre genevois Pierre Maudet. L’occasion pour les organisateurs – le fournisseur mondial de messagerie interbancaire SWIFT – de passer le témoin pour l’année prochaine. La délégation économique cantonale qui accompagne le chef de l’économie genevoise a pu parcourir, le temps d’une demi-journée, les travées du Salon singapourien et échanger à propos du contenu de la mouture romande à venir. «La présence de SIBOS à Genève en 2016 représente une superbe carte de visite pour notre place financière, mondialement reconnue dans la gestion de fortune privée, le financement du négoce et pour l’industrie des fintech particulièrement dynamique dans la région», déclare Pierre Maudet, actuellement en mission à Singapour et à Kuala Lumpur pour promouvoir les entreprises du canton dans les marchés de l’Asie du Sud-est, avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève.

Axe fintech prononcé

Le volet genevois de Sibos, événement censé débattre de l’avenir de l’industrie financière à l’échelle planétaire, devrait refléter un fort contenu technologique (financement participatif, paiement mobile, gestion en ligne, etc.). Ce qui tombe plutôt bien, la stratégie économique 2030 esquissée en août dernier par le Conseil d’Etat met notamment l’accent sur l’innovation et la protection des données dans ce secteur. Un forum sur la sécurité et la sphère privée est par ailleurs organisé par les autorités, Genève Place financière et la Fédération des entreprises romandes, le 20 novembre prochain.

Les banques et les acteurs du trading du monde entier seront présents à Sibos, rendez-vous annuel phare organisé depuis 1978. Pour son accueil, Genève l’a emporté face aux offres concurrentes de quatre autres agglomérations.

 

Publicité