Enchères

A Genève, un diamant a été vendu à un montant record

Réalisée par téléphone auprès de Christie’s, la vente du Art of de Grisogono constitue «un nouveau record de prix pour un diamant de couleur D aux enchères». Il a été adjugé à près de 34 millions de francs

Le plus gros diamant jamais présenté à une vente aux enchères a été adjugé mardi soir à Genève, pour près de 34 millions de dollars, un record mondial, a annoncé la maison de vente Christie’s.

L’extraordinaire diamant de 163,41 carats, sans défaut, suspendu à un collier d’émeraudes et de diamants appelé The Art of de Grisogono, a été vendu 33,8 millions de dollars (28,7 millions d’euros), taxes et commissions incluses, a précisé la maison d’enchères.

Cette vente constitue «un nouveau record de prix pour un diamant de couleur D aux enchères», a affirmé à l’AFP Rahul Kadakia, responsable des pierres précieuses chez Christie’s. L’acheteur, qui a participé aux enchères par téléphone, a souhaité garder l’anonymat.

Lire aussi: Un diamant rose vif adjugé à plus de 27 millions d’euros à Genève

«A ce jour, il s’agit du plus gros diamant D sans défaut à avoir été mis en vente aux enchères», avait déclaré Christie’s lorsqu’elle avait annoncé que le bijou ferait partie de sa vente annuelle de haute joaillerie Magnificent Jewels.

1700 heures de travail sur ce bijou

La maison de ventes avait dit s’attendre à ce que «le chef-d’œuvre d’une beauté incomparable et d’une confection exquise» atteigne le prix d’environ 25 millions de dollars (21,2 millions d’euros).

Le diamant parfait de couleur D et de type 11A (pur, transparent, extrêmement rare) provient d’une pierre brute de 404 carats découverte en février 2016 dans la mine de Lulo en Angola, le 27e plus gros diamant blanc brut jamais découvert. La pierre a été analysée à Anvers, en Belgique, et découpée à New York, où une équipe de dix diamantaires a été impliquée dans les différentes étapes de la transformation de la pierre géante en diamant poli et impeccable.

Une équipe du joaillier suisse de luxe De Grisogono a ensuite créé 50 modèles différents autour du diamant de 163,41 carats, avant de choisir un collier asymétrique avec la pierre comme pièce maîtresse. «Il a fallu plus de 1700 heures pour créer ce bijou unique [et la participation de] 14 artisans», a déclaré Christie’s.

«Je suis déçu que The Art of de Grisogono n’ait pas été vendu encore plus cher», a regretté Tobias Kormind, le directeur de la société 77 Diamonds, un grand bijoutier en ligne européen. Il avait estimé avant la vente que le bijou pourrait atteindre 50 millions de dollars.

Un autre joyau mis en vente

Un autre joyau mis en vente mardi, Le Grand Mazarin, un diamant rose clair de 19,07 carats, qui se trouvait autrefois dans la couronne de nombreux rois et empereurs français, y compris Napoléon, a été adjugé pour 14,5 millions de dollars (12,3 millions d’euros). Christie’s en espérait entre 6 et 9 millions de dollars.

Le diamant porte le nom de Mazarin, cardinal et diplomate italien, mais aussi grand collectionneur d’art, qui fut ministre en chef sous Louis XIII et Louis XIV et qui le légua, ainsi que d’autres diamants, à ce dernier, le Roi-Soleil, dans son testament.

Publicité