Immobilier

Genève est la ville la plus chère d’Europe pour construire

Le classement Arcadis 2016 place la Cité de Calvin au 4e rang des sites les plus coûteux au monde pour lancer un chantier

Le classement Arcadis 2016 place la Cité de Calvin au 4e rang des sites les plus coûteux au monde pour lancer un chantier

Cette année, le cabinet Arcadis a classé Genève au 1er rang des villes les plus chères d’Europe en matière de coûts de construction. La Cité de Calvin occupe la 4e place des sites les onéreux au monde. Mais c’est New York, Londres et Hongkong qui arrivent en tête du traditionnel palmarès, comparant au total 45 métropoles à travers la planète.

Principal enseignement de cette édition 2016, publiée voilà un mois: le statut de place financière fait grimper les coûts de construction jusqu’à 60% au-dessus de ceux pratiqués ailleurs. Les grands centres boursiers ont toujours concentré d’importantes liquidités. Mais actuellement, faute d’alternatives intéressantes de placements, ces capitaux seraient davantage déployés dans l’immobilier.

Pour autant qu’un pays, comme la Suisse, offre une certaine stabilité, les investisseurs sont même prêts à se contenter de revoir leurs prétentions de rendement à la baisse. À en croire plusieurs experts helvétiques, les chantiers en Suisse sont jusqu’à 25% plus chers que dans les pays voisins. Ceci, malgré un taux d’imposition de 8 à 10% inférieur.

Lire aussi : Les espaces de travail, un chantier d’avenir pour l’industrie financière

Le prix du standing suisse

«Le différentiel de coûts est dû au franc fort et à un niveau de vie entraînant des exigences supérieures en matière de qualité de construction», estime Sylvain Chiovetta, responsable du développement pour la Suisse occidentale chez Implenia. Corollaire du standing helvétique: l’inflation des loyers. «Le marché suisse est aussi verrouillé par des fonds de pension captant la majorité des parts de marché», poursuit Derek Hill, économiste de la construction chez Ecas. Et Sylvain Chiovetta de conclure: «La loyauté – par habitude ou par solidarité – vis-à-vis des fournisseurs locaux, ainsi qu’une réglementation de la main-d’œuvre extrêmement contraignante [ndlr: sous-traitance soumise à une chaîne de responsabilité en cascade], participe également au renchérissement des projets.»

Publicité