Le Temps: Depuis le début de l'année, les comptes de fonds de placement 3a dotés d'une importante part en actions affichent tous une performance négative. Quel type d'investisseurs a malgré tout avantage à choisir des fonds de placement plutôt que des comptes 3a à taux d'intérêt fixe?

Roland Bron: De manière générale, les comptes de fonds de placement 3a s'adressent uniquement aux investisseurs qui ont un horizon de placement supérieur à cinq ans. Ceux-ci doivent également être prêts à prendre des risques et accepter de supporter les fluctuations de marché à court terme. A l'inverse, les comptes 3a classiques sont plus appropriés pour les épargnants dont l'horizon d'investissement est inférieur à 5 ans. C'est le cas des personnes proches de l'âge de la retraite, ou également les investisseurs qui prévoient de recycler leur épargne troisième pilier dans un placement immobilier.

- Les frais de gestion pour les fonds 3a sont-ils plus élevés que pour les comptes 3a avec intérêt fixe?

- Bien entendu, les comptes de fonds de placement 3a prélèvent des commissions plus élevées que les comptes à taux fixe. Les fournisseurs de ces produits doivent répercuter aux clients les coûts des transactions effectuées, des frais de gestion supérieurs, etc. Il est souvent difficile d'obtenir des informations transparentes de la part des banques quant au montant exact de ces frais. Ce qui est toutefois décisif au final est le rendement net: selon notre classement, il oscille en moyenne entre -0,4 et 3,5% par an pour les fonds de placement 3a pour la période allant de début 2001 à mars 2008.

- Les comptes de fonds de placement 3a sont-ils alors vraiment plus attrayants sur la durée?

- Après les dernières chutes des marchés financiers, ces rendements ne sont pas exceptionnels étant donné que certains prestataires offrent désormais des taux d'intérêt de 2,5 à 3% pour les comptes de prévoyance 3a classiques. Pour espérer un rendement supérieur grâce au fonds de placements 3a, une période de 5 ans apparaît comme un minimum absolu. Une durée de huit à dix ans est encore plus appropriée.

- Après 12 mois de baisse des marchés, vaut-il la peine d'investir une plus grande part en actions?

- Le contexte actuel offre certainement de bonnes opportunités pour acheter des actions à un prix plus bas. Cela d'autant plus que les versements pour l'épargne du 3e pilier sont de toute manière échelonnés sur plusieurs années.

- Peut-on passer facilement d'un compte 3a à taux d'intérêt fixe à un fonds de placement 3a?

- En principe, le passage d'une catégorie à l'autre est illimité et n'engendre pas de frais. Les établissements se montrent assez souples à cet égard. Pratiquement, de tels transferts ne s'effectuent souvent qu'à la fin du mois, parfois en tout temps. Le fait de passer d'un prestataire de fonds à un autre, par exemple de Swisscanto à Raiffeisen ou Sarasin, n'est pas non plus pénalisé.

- Récemment, des produits structurés créés sur mesure pour le 3e pilier sont apparus. Quels sont leurs avantages par rapport aux fonds de placement 3a et aux comptes 3a classiques? - Les nouveaux fonds de ce type combinent un élément de protection du capital investi avec un rendement garanti relativement faible, par exemple 1,5%. Par ailleurs, la participation à la performance du sous-jacent est souvent plafonnée à un certain niveau, par exemple 4, 5 ou 6%. Je ne suis que moyennement convaincu de l'attrait des fonds 3a constitués sous la forme de produits structurés. Pour les épargnants qui privilégient l'aspect sécurité, autant investir dans des comptes 3a classiques qui offrent des rendements pas si négligeables de 2 à 3%. Et pour ceux qui donnent la priorité au rendement, mieux vaut choisir un fonds de placement 3a et le conserver sur une longue durée.