Difficile pour les festivaliers du Montreux Jazz de ne pas les apercevoir. Ce sont plus de 220 personnes – policiers, pompiers, samaritains – qui assurent la sécurité du festival. Des équipes dont la coordination, en cas de problème, s'avère décisive. C'est sur ce terrain que se profile la société montreusienne CPR Groupe, qui offre une solution combinant la technologie GPS, la téléphonie et bientôt les puces RFID.

Créé en 2000, CPR Groupe emploie aujourd'hui 37 personnes. Son application-phare se nomme GeoGeny. Il s'agit d'un système permettant à une centrale de connaître en temps réel la position des personnes sur le terrain, mais aussi de communiquer avec elles. Deux technologies sont principalement utilisées. D'abord le GPS, qui permet, grâce à 24 satellites, de connaître leur position à dix mètres près. Ensuite la téléphonie GSM, pour transmettre ces données à la centrale. Les appels, cryptés, sont transmis par Sunrise.

Actuellement, 262 appareils GeoGeny sont utilisés dans le cadre du Festival de Montreux, dont 34 dans des véhicules. Si CPR Groupe a développé toutes les applications logicielles, c'est une autre société suisse, Precisa, qui conçoit les téléphones GPS. Fabriqués à Dietikon (ZH) depuis l'automne dernier (LT du 21 septembre 2004), les appareils Secufone ont été améliorés pour satisfaire aux exigences de qualité de CPR Groupe. Les deux sociétés ont par ailleurs créé un joint-venture pour développer ces téléphones compatibles GeoGeny.

Directeur de CPR Groupe, Christophe Privet reconnaît que les systèmes de géolocalisation ne sont pas récents. «Des concurrents développent des applications pour des sociétés de transport ou des centrales de taxis. Nous avons décidé de nous attaquer au marché le plus exigeant, celui des services d'urgence, tels les pompiers et la police.» CPR Groupe compte parmi ses clients les organisateurs d'événements comme le Montreux Jazz, la Lake Parade de Genève et la régate «Challenge Ferrier Lullin», et peut-être bientôt le Paléo Festival de Nyon.

La société possède déjà comme client régulier les pompiers de Montreux et une société de sécurité privée. La récente signature d'un accord avec la firme américaine Positron, qui gère 3600 centres d'urgence, lui ouvre le marché nord-américain. «Nous allons bientôt équiper les centrales 911 de Québec, qui concernent 1200 personnes, explique Christophe Privet. Notre chiffre d'affaires 2006 pourrait ainsi atteindre les 20 millions de francs, et nous devrions alors être bénéficiaires.» CPR Groupe ne compte réaliser l'an prochain que 30% de son chiffre d'affaires en Suisse. Pourquoi? «Les pouvoirs publics sont très lents à se décider pour adopter un tel système, il faut souvent plus d'un an. Dans le domaine privé et à l'étranger, tout va beaucoup plus vite.»

Pour la suite, CPR Groupe compte développer avec le fabricant suisse de serrures Kaba des serrures équipées de puces RFID, ouvrables via un téléphone mobile spécial. Une application futuriste qui serait utile aux pompiers.