«L’économie grecque doit être réformée»

Le Temps: Que pensez-vous du nouveau gouvernement de la gauche radicale en Grèce?

George Koukis: Je ne comprends pas l’approche du nouveau gouvernement. Vous ne pouvez pas demander à l’Europe de vous prêter de l’argent et, dans le même temps, menacer de remettre en cause le mécanisme en place. Je ne comprends pas la logique derrière cela.

– Que devraient-ils faire, selon vous?

– Je ne vois pas comment ils pourront échapper au cours des choses. Je peux tout à fait comprendre et accepter que l’austérité soit une épreuve, mais l’économie grecque doit être réformée. L’industrie n’est toujours pas concurrentielle face à l’économie mondiale.

– Allez-vous encore souvent en Grèce?

– Bien sûr que j’y vais, c’est ma terre natale. Mais je regrette ce qui est en train de se passer et à quel point les choses peuvent devenir bureaucratiques et inefficaces.

– Aviez-vous l’espoir que les choses changent après les élections de janvier?

– Je l’ai vraiment espéré, mais j’avais de forts doutes. La Grèce n’a pas un problème de finance, elle a un problème de gouvernance. Et pendant ce temps-là, personne ne se préoccupe du peuple grec.