L'invité

Le gérant de fortune doit-il devenir milliardaire?

OPINION. Pour une très petite minorité de gestionnaires, le milliard de francs d’avoirs constitue un minimum pour affronter l’avenir sereinement, vu les nombreux défis à venir. Mais de nombreux acteurs pourront rester compétitifs sans devoir atteindre ce seuil, juge Daniel Glasner, managing director d’Action Finance

Les gestionnaires de fortune indépendants devront-ils prochainement gérer au moins 1 milliard de francs d’avoirs s’ils veulent pérenniser leur activité? La question est d’autant plus pertinente que ces intermédiaires financiers devront souvent modifier leur structure pour se mettre en conformité avec les lois sur les services et les établissements financiers (LSFin et LEFin), qui entreront en vigueur en janvier prochain. Face aux multiples défis qui touchent la profession, l’attitude des gestionnaires évolue dans le bon sens en ce qui concerne les rapprochements.

Lire aussi: Peut-on trouver des clients fortunés sur internet?