L’industrie suisse de la gestion d’actifs a un problème d’image. «L’asset management est une petite fleur sur l’arbre de la place financière», a déclaré vendredi à Berne Daniela Stoffel, secrétaire d’Etat aux questions financières internationales, lors de la Journée annuelle de l’asset management. Malgré ses 10000 emplois et un afflux d’argent frais de 100 milliards de francs l’an dernier, à 2790 milliards de francs, son rôle est sous-estimé dans le grand public comme au parlement, selon différents experts interrogés lors de la manifestation.