Lorsqu’une fraude est détectée dans une banque de gestion, l’enquête ne se limite généralement pas au principal suspect, lorsque celui-ci est un gérant de fortune. Des clients sont également interrogés, car des comportements complices ou opportunistes ne sont pas rares. On parle alors de fraudes mixtes, dans lesquelles gérants et clients ont évolué de concert en eaux troubles. Certains clients peuvent avoir permis au gestionnaire fautif d’utiliser leur compte pour des opérations exotiques, tandis que d’autres tentent de tirer profit de la situation lorsqu’elle les avantage. De grands classiques, selon un avocat.