L’exercice 2020 a été remarquable pour la gestion de fortune, avec une progression moyenne de 10,6% des avoirs gérés dans le monde, selon une étude de Deloitte publiée jeudi. C’est plus de deux fois le rythme moyen de croissance annuel des quatre années précédentes (+4,8%). Cette vigueur se retrouvait déjà dans les résultats de différentes banques suisses pour 2020 et le premier semestre 2021, plusieurs établissements publiant des chiffres record. Mais les groupes bancaires ne divulguent généralement pas combien d’avoirs ils gèrent dans chaque zone géographique où ils opèrent. Cette étude offre une perspective nationale, en s’intéressant aux pays où est vraiment déposé l’argent des clients, sur la base de données issues des banques centrales et des autorités de surveillance.