Les deux préoccupations majeures des Suisses sont la prévoyance vieillesse et le climat selon les sondages. «La gestion d’actifs en Suisse fait partie des solutions à ces deux problèmes», déclare Ywan Deplazes, président d’Asset Management Platform (AMP), lors de la présentation, lundi dernier, d’une étude en collaboration avec l’Institut des services financiers (IFZ), qui appartient à la HES de Lucerne. «Un rendement de 0,1% des actifs de prévoyance correspond à 1 milliard de francs de financement du 2e pilier», ajoute-t-il. Chaque point de base compte davantage qu’on ne le croit. Or les fonds qui offrent les frais les plus bas sont les ETF et les autres produits indiciels.