Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Une employée de Givaudan, à Singapour. /REUTERS
© © Edgar Su / Reuters

Arômes et parfums

Givaudan se renforce outre-Manche, en achetant l'Américain Spicetec

En croissance au premier trimestre, le groupe genevois continue son développement, en acquérant une part du groupe ConAgra Foods, spécialisé dans les arômes, épices et assaisonnements, pour 340 millions de dollars

Le spécialiste genevois des arômes et des parfums Givaudan rachète la branche Spicetec Flavors & Seasonings du groupe alimentaire américain ConAgra Foods. Le prix de cette acquisition s'élève à 340 millions de dollars (337 millions de francs), a annoncé lundi soir le spécialiste genevois des arômes et des parfums.

Spicetec propose aux clients une gamme d'arômes, d'épices et de solutions d'assaisonnement pour entremets salés, notamment en Amérique du Nord. L'entreprise emploie 280 personnes sur ses sites d'Omaha (Nebraska), Carol Stream (Illinois) et Cranbury (New Jersey).

Lire aussi: Givaudan a affiché un chiffre d'affaires trimestriel en croissance

La transaction devrait augmenter le revenu de Givaudan d'environ 185 millions de dollars sur une base annuelle, précise la société basée à Vernier (GE), qui compte la financer «avec les ressources existantes». Elle devrait être finalisée dans les 60 à 90 jours.

Givaudan veut renforcer ses compétences

Dans son communiqué, Givaudan précise que l'opération consistera en une transaction d'actifs et que les montants versés incluront les avantages fiscaux typiques de ce genre d'opération. L'acquisition se fera sous réserve des feux verts des autorités de concurrence concernée.

Cette acquisition s'inscrit dans la «stratégie 2020» de l'entreprise, consistant à renforcer ses compétences pour offrir des solutions intégrées. «Spicetec apporte des capacités complémentaires à Givaudan avec un portefeuille riche d'épices, de mélanges pour assaisonnements et de solutions naturelles», souligne le leader mondial en création de parfums et d'arômes.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)