Matières premières

Glencore engrange 624 millions de dollars en vendant une partie de sa division agricole

Le négociant zougois cède 9,99% au canadien BCIMC et poursuit son désendettement

Le négociant en matières premières zougois Glencore, fortement endetté par ses acquisitions des dernières années, a vendu une nouvelle part de 9,99% de sa division agricole. L’acheteur, British Columbia Investment Management Corporation (BCIMC), a déboursé 624,9 millions de dollars.

La transaction revient à estimer la valeur de l’ensemble de la division agricole de Glencore à 6,25 milliards de dollars, a indiqué jeudi la multinationale suisse. Cette vente fait suite à la cession d’une part de 40% de la même division au fonds de pension canadien CPPIB pour 2,5 milliards de dollars, annoncée en avril.

Glencore conserve une courte majorité de 50,01% dans sa division agricole et les activités devraient continuer d’être gérées par la direction actuelle. BCIMC pourra être représentée au conseil d’administration.

La transaction devrait être finalisée au deuxième semestre, lorsque les autorités compétentes auront accordé leur permission. Après la transaction, Glencore Agri sera responsable de ses dettes que la firme zougoise évalue à 3,6 milliards de dollars.

Le négociant en matières premières consacrera le produit des deux ventes, soit 3,1 milliards de dollars, à la réduction de sa dette. Glencore, groupe coté en bourse à Londres, a été fortement éprouvé l’an dernier par la chute des prix des matières premières, en raison notamment de son activité minière dans les métaux.

Publicité