Quel est le lien entre Glencore, Tesla et Fairphone? Le cobalt. Ce minerai est utilisé pour fabriquer des batteries, aussi bien de voitures électriques que de smartphones. Et c’est la multinationale suisse qui en est le principal producteur au niveau mondial. Lundi, Glencore a rejoint la nouvelle Fair Cobalt Alliance (FCA), qui vise notamment à supprimer le travail d’enfants dans les mines artisanales de cobalt en République démocratique du Congo (RDC). Le fabricant néerlandais de smartphones éthiques Fairphone, membre fondateur de la FCA, salue l’engagement de Glencore, avec lequel Tesla vient de signer un contrat en juin.

L’alliance, fondée lundi, est également l’œuvre de la société néerlandaise, Signify, active dans les luminaires, ainsi que de la société chinoise Huayou Cobalt, spécialisée dans l’extraction de cobalt et fournisseur notamment de minerai pour Apple. The Impact Facility, association basée à Londres qui vise à aider les travailleurs dans les mines artisanales, est aussi à l’origine de la FCA.

Eradiquer le travail des enfants

L’alliance va concentrer ses efforts dans la RDC, qui abrite deux tiers des réserves de cobalt à l’échelle mondiale. Selon un premier rapport de la FCA, datant de juin, les mines artisanales représentaient, en 2019, 20% de la production totale de cobalt en RDC, soit approximativement 20 000 tonnes. L’alliance vise en priorité à professionnaliser les mines artisanales, notamment pour créer un environnement de travail plus sûr. Deuxième but, la FCA veut aussi s’assurer que plus aucun enfant ne travaille dans ces mines et que tous puissent être scolarisés. Troisième objectif: promouvoir d’autres sources de revenus, telle l’agriculture, en augmentant en parallèle le taux d’alphabétisation. Les moyens que possède l’alliance n’ont pas été précisés.

Glencore, qui dit ne travailler déjà qu’avec des structures industrielles de cobalt, affirme que la FCA permettra de «transformer le secteur minier artisanal en une source de cobalt extrait de manière équitable, juste et responsable», selon David Brocas, responsable de ce minerai au sein de la multinationale.

Lire aussi: Glencore au centre d’une plainte dans la filière du cobalt

«Etape importante»

Contacté lui aussi, Fairphone estime qu’il n’y a pas de souci à s’allier à Glencore, dont les activités sont montrées du doigt de façon répétée par les ONG: «Nous travaillons avec plusieurs entreprises de la chaîne logistique, qui devraient toutes être responsables pour investir dans un cobalt plus juste, affirme une porte-parole du fabricant de smartphones. Tous ceux impliqués au sein de la FCA s’engagent à sourcer de manière responsable le minerai.» Fairphone travaille avec des mines artisanales certifiées.

Le programme de la FCA doit être mis en place d’ici à cinq ans dans des mines situées à Kasulu et à Kamilombe, avant d’être étendu à d’autres mines.


Retrouvez notre charte «Greenwashing», manuel pour déceler le vert du faux, sur notre site: https://assets.letemps.ch/sites/default/files/Greenwashing.pdf