Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Siège du groupe Glencore à Baar, en 2015.
© Reuters

Matières premières

Glencore repasse dans les chiffres noirs en 2016

Le géant anglo-suisse des matières premières a dégagé un bénéfice net de 936 millions de dollars. Glencore avait taillé dans ses activités et sa production pour faire face à la chute des cours des métaux

Glencore a renoué avec les chiffres noirs en 2016. Le géant anglo-suisse des matières premières a dégagé un bénéfice net de 936 millions de dollars, contre une perte de 8,1 milliards une année auparavant.

La part du résultat net attribuable aux actionnaires atteint 1,4 milliard de dollars, après une perte de 5 milliards l’année précédente. Quant au chiffre d’affaires en valeur ajustée, il a augmenté de 3,8% à 152,9 milliards de dollars.

Lire aussi: Glencore remis en selle par une privatisation russe controversée

Dans les comptes publiés jeudi par le groupe, les chiffres de comparaison de 2015 ont été ajustés en fonction des activités qui ont été vendues. Glencore avait pris des mesures pour reprendre le contrôle de son bilan face à la chute des cours des métaux. Il avait taillé dans ses activités et sa production.

L’entreprise a ainsi pu continuer à réduire sa dette nette l’an passé. Celle-ci est passée de 25,9 milliards à 15,5 milliards de dollars.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)