C’est n’est pas le communiqué que les investisseurs attendaient. Une heure avant l’annonce de ses résultats annuels, Glencore a tenu à assurer, mercredi matin, de son «engagement pour une transition vers une économie décarbonisée». Le géant de l’extraction et du négoce de matières premières, basé à Baar (ZG), fait le pari de maintenir sa «capacité productive de charbon au niveau actuel». Une volte-face stratégique pour le premier exportateur mondial de charbon thermique et métallurgique.

Lire aussi: Les traders suisses surfent sur le rebond du charbon