Taux de conversion L’avoir de vieillesse peut être comparé à un gâteau. Le taux de conversion définit la taille des parts que nous pouvons couper chaque année. Plus le taux de conversion est bas, plus le gâteau durera longtemps, et vice versa.

Taux de couverture On parle d’un taux de couverture de 100% lorsqu’une caisse de pension dispose d’une fortune suffisante pour verser d’un seul coup le montant des cotisations de prévoyance à tous ses assurés, respectivement de s’acquitter de toutes ses obligations à la fois. On parle de «sur-couverture» lorsque les engagements envers les assurés sont couverts à plus de 100%. Il existe en revanche un découvert (ou sous-couverture) lorsque la fortune ne suffirait pas dans le cas cité.

Taux d’intérêt minimal Les caisses de pension sont obligées de rémunérer les avoirs de leurs assurés à un taux d’intérêt minimal. Ce taux, qui n’est valable que pour la part obligatoire, est défini par le Conseil fédéral.

Taux d’intérêt technique Le taux d’intérêt technique sert d’hypothèse de calcul: à combien peut être rémunéré le capital finançant le versement des rentes? Cette hypothèse dépend de l’évolution à laquelle on peut s’attendre sur les marchés financiers. Selon les rendements attendus, le même capital donnera droit à une rente plus ou moins élevée (il faut également tenir compte de l’espérance de vie). Le taux d’intérêt technique n’a rien à voir avec la rémunération de l’avoir de vieillesse des assurés actifs.

Autres informations sous: www.avec-nous-pour-nous.ch