Glossaire des marchés émergents

Les «pays émergents» sont des pays dont le PIB par habitant est inférieur à celui des pays développés, mais qui connaissent une croissance économique rapide et dont le niveau de vie ainsi que les structures économiques convergent vers ceux des pays développés, selon la définition de Wikipédia.

Le premier à utiliser le terme de «marchés émergents», en 1981, est Antoine van Agtmael, économiste néerlandais à la Société financière internationale, pour parler «de pays en développement offrant des opportunités pour les investisseurs».

En finance, les marchés émergents sont le plus souvent caractérisés par la volatilité des cours, et sont parfois sujets à des problèmes de liquidité, selon Trader Finance.

Les marchés émergents ont également des restrictions sur les investissements étrangers et disposent rarement d’un marché des changes très développé.

BRIC: BRIC est le premier acronyme à désigner les quatre principaux pays émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine) qui sont susceptibles de jouer un rôle de premier plan dans l’économie mondiale dans un futur plus ou moins proche.

Le terme a été créé par le chef économiste de Goldman Sachs Jim O’Neill.

Certains ont introduit le terme de BRICS afin d’ajouter l’Afrique du Sud, d’autres celui de BRICM afin d’intégrer le Mexique.

Civets: les pays membres des Civets sont la Colombie, l’Indonésie, le Vietnam, l’Egypte, la Turquie et l’Afrique du Sud.

MIST: un autre acronyme a été créé pour les pays MIST, soit Mexique, Indonésie, Corée du Sud et Turquie.

Les marchés frontières regroupent des marchés émergents dont la capitalisation est inférieure aux grands marchés tels que ceux des BRIC. Le terme a été créé par Farida Khambata, de l’International Finance Corporation, en 1992. L’investisseur peut acheter des titres sur ces marchés émergents, mais les limitations sont plus grandes, par exemple en termes de liquidité, de capitalisation, selon DBpedia.

L’investisseur y recherche un rendement élevé, ce qui s’accompagne généralement de risques supérieurs à la moyenne.

Ecarts de croissance: traditionnellement, les économies des pays émergents présentent une croissance plus forte que celle des pays industrialisés. En 2015, la croissance économique des pays émergents devrait s’élever à 4,9% et celle des pays industrialisés à 1,9%, selon la dernière étude d’Amundi. La Russie devrait stagner en 2015, alors que la Chine devrait progresser de plus de 7%. LT