Technologie

Google affirme que son intelligence artificielle est éthique

La multinationale américaine a présenté mercredi à Zurich ses dernières avancées en intelligence artificielle. Critiquée récemment pour ses projets dans le domaine de la santé, Google affirme respecter de manière stricte ses principes éthiques

Il y a un point commun entre la sauvegarde des baleines à bosse, la prévention des inondations en Inde et la détection d’accidents de voiture via son téléphone: c’est Google. Mercredi, l’entreprise américaine a présenté à Zurich ses progrès en intelligence artificielle (IA) à plusieurs médias internationaux. L’occasion d’affirmer son respect absolu de principes éthiques, alors même que son comportement, notamment dans le domaine de la santé, inquiète.

Fort de 4000 employés, le siège de Zurich est le plus grand centre de recherche de Google hors des Etats-Unis. Et c’est en partie là que sont développées les solutions d’IA du groupe. Des solutions qui se retrouvent ainsi dans le Pixel 4, le smartphone qu’a présenté Google en octobre. L’appareil est par exemple capable de détecter, via l’accéléromètre et l’analyse des bruits, si son utilisateur a subi un accident de voiture. Le téléphone peut alors immédiatement appeler les secours. A la maison, le portable est aussi assez perfectionné pour détecter les gestes de son propriétaire, mais aussi, quand il s’approche, d’anticiper ses demandes en affichant par exemple immédiatement l’heure.