Google a tranché. En l’espace de quelques jours, la multinationale a supprimé deux produits de son assortiment, deux accessoires qui n’ont jamais connu le succès escompté. Exit donc la caméra Clips, lancée début 2018 seulement, et le casque de réalité virtuelle Daydream.

Clips était une petite caméra, vendue très cher – 249 dollars –, capable de filmer en permanence son environnement – ce qui pouvait poser de petits problèmes pour le respect de la vie privée… L’appareil pouvait sélectionner les «meilleurs moments» de la journée et, grâce à l’intelligence artificielle, les sauvegarder sous la forme de mini-clips. Daydream était quant à lui un casque de réalité virtuelle que Google voyait concurrencer le modèle GR de Samsung.

C’est donc fini pour ces deux produits, ce qui montre la difficulté qu’a Google, malgré sa puissance financière, à percer dans le «hardware», soit le matériel. On le voit maintenant depuis plusieurs années avec ses smartphones haut de gamme de la gamme Pixel, salués en permanence par la critique, mais dont les ventes demeurent confidentielles.

Google a sans doute renoncé à en vendre des dizaines de millions, préférant les utiliser pour inciter Samsung, LG ou Sony à continuer d’innover – tout en utilisant bien sûr massivement son propre système Android.